Pourquoi est-ce qu’on pète ?

Tout le monde pète, il n’y a pas d’exception. Mais savez-vous pourquoi nous éprouvons ce besoin de péter ? Réponse.

Le pet est la conséquence de l’expulsion de gaz présent dans le corps (qui se fait généralement par l’anus), parfois accompagnée d’un bruit et très souvent d’une odeur.

En effet, après avoir mangé, nous digérons : pendant ce processus, les aliments sont dégradés dans notre organisme. Cette décomposition produit des gaz gastro-intestinaux qui s’accumulent dans l’estomac ou dans l’intestin : on appelle cela des flatulences.

Volontairement ou non, il nous faut expulser ces gaz. Ils peuvent s’échapper par la bouche (le rot) ou par l’anus (le pet). Il peut alors y avoir un bruit, qui varie selon la compression des fesses et la vibration du sphincter (le muscle qui permet de refermer l’anus).

Quant à l’odeur, elle est due à la présence de gaz odorants sulfurés. Mais le pet est également composé d’azote, d’oxygène, de dioxyde de carbone, d’hydrogène et parfois de méthane.

Certains aliments ont une dégradation qui favorise la production de gaz, comme les flageolets, les lentilles, les pommes de terre, la viande rouge, les pâtes, le maïs… C’est pourquoi on dit souvent qu’ils font péter. Pour limiter la production de gaz intestinaux, il est recommandé de consommer des épices comme le cumin ou la coriandre, ou encore des produits contenant des micro-organismes vivants, comme les yaourts ou les céréales.

Enfin, sachez que même si péter est contraire aux règles du savoir-vivre, c’est un signe de bonne santé. A l’inverse, se retenir trop souvent peut provoquer une constipation.

A propos, saviez-vous que :

  • En moyenne, une personne normale produit entre 0,5 et 1 litre de pet par jour.
  • Les végétariens produisent plus de pet que les autres, à cause de leur alimentation.
Vous aimez ? Partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *